La flore

Oyat

L’Oyat (Ammophila arenaria)

 

Du grec amnophila : « qui aime le sable »

 

Caractéristique de la dune mobile, l’oyat est une plante vivace possédant une tige souterraine composée de rhizome à croissance verticale et des drageons à croissance horizontale, pouvant couvrir plusieurs mètres de distance, le tout formant un « chevelu racinaire ». Des bactéries fixatrices d’azote (du genre azotobacter) se trouvent, en beaucoup plus forte concentration, dans sa rhizosphère que dans le sable avoisinant, pauvre en azote selon le botaniste Marc-André Selosse, chercheur au museum d’histoire naturelle.

L’oyat présente des adaptations liées à la sécheresse et à l’ensablement.

Pour atténuer la sécheresse, la feuille s’enroule ayant pour effet de limiter la surface d’échange avec l’air et l’évaporation. Des poils épidermiques sont également présents. Ces poils limitent notamment l’évaporation et réfléchissent les rayons du soleil.

La présence d’une cuticule diminue également l’évaporation et accroit la résistance au mitraillage par le sable.

L’ensablement est lié au transport éolien du sable. La double croissance horizontale et verticale du rhizome permet ainsi la stabilisation des dunes mobiles.

oyats - Grand Site de France Dunes Sauvages de Gâvres à Quiberon
B
Translate »